GRAND RÉSEAU DE RECHERCHE LMN – LOGISTIQUE, MOBILITE, NUMERIQUE

Présentation


Coordonnateurs du réseau : M. Adnan Yassine et M. Thierry Paquet

Ce réseau s’est historiquement structuré autour des travaux menés en logistique. Initialement centré sur les domaines de la gestion portuaire et logistique, le réseau s’est progressivement intéressé aux technologies de l’information en tant que discipline et technologie incontournables à l’étude des organisations socio-économiques intervenant dans ce domaine, sur l’ensemble du territoire. Il s’agit de contribuer au développement de moyens optimisés d’analyse et de structuration de l’information, d’aide à la décision, de renseignement et d’expertise dans différents domaines métiers, et en premier lieu les systèmes de logistique, les systèmes de transport. De manière transverse, les technologies de l’information sont principalement explorées d’une part sur le plan de l’accès à l’information et donc de l’indexation des sources documentaires et réglementaires, et d’autre part sur le plan de l’analyse des systèmes en interaction. Le GRR TL-TI se donne pour objectif la struturation des travaux de recherche pluridisciplinaires touchant l’ensemble des thématiques de ce domaine transversal. Il intervient également pour l’accompagnemnt des programmes de transfert et de valorisation auprès des acteurs du monde socio-économique régional.

Les laboratoires et les équipes de recherche

LITIS – LMAH – EDEHN – NIMEC – LMRS – LMI – LMR – CORIA – IRSEEM – UMR IDEE – CETAPS – RBS

Les structures environnantes

  • CRITT Transport et Logistique
  • Structure Fédérative en Logistique SFLog – Université du Havre
  • Campus Logistique au Havre – Région – CODAH
  • ISEL
  • ENSM
  • CHU Rouen
  • IDIT
  • Archives départementales de seine maritime
  • Bibliothèque Municipale de Rouen

Les Pôles de compétitivité

  • Nov@log
  • TES
  • Mov’eo

Axes thématiques

Performance logistique

Grâce à sa façade maritime et à la Seine, la Haute-Normandie bénéficie d’une situation stratégique et d’atouts logistiques exceptionnels, lui conférant une responsabilité majeure pour le développement économique national et européen. Aussi, un enjeu stratégique du territoire est d’être reconnu, par les grands décideurs économiques mondiaux, en tant que « région compétitive » à l’échelle des grandes régions industrielles et portuaires européennes. A cette fin, les finalités de l’axe « performance logistique » sont de contribuer, par la recherche et l’innovation : à la détermination des meilleures conditions d’attractivité, de massification des flux internationaux, à l’augmentation de la valeur ajoutée que les opérateurs implantés sur le territoire peuvent apporter à ces flux et processus, à l’aide à la décision pour les décideurs socio-économiques locaux qui doivent apporter des solutions à des problèmes logistiques de plus en plus complexes (organisations et infrastructures) et à l’accès des membres du GRR, aux réseaux pertinents européens de la recherche et de l’innovation. Dans ce contexte et sur la base des acquis des membres du GRR TL&TI, l’objectif est de consacrer des capacités, des moyens et des compétences de recherche et d’innovation à des fins de « performance logistique » en particulier pour trois champs stratégiques d’application de la logistique que sont : le bout en bout avec la maîtrise complète de la chaîne logistique, le système portuaire régional avec la création d’HAROPA, la conversion des flux massifiés d’origine maritime.

Masses de Données – Contenus Intelligents

L’axe Masses de Données – Contenus Intelligents contribuera en Région au développement des technologies de l’information pour le « Big Data » dans les domaines d’excellence régionaux (Transport Logistique, Santé, Patrimoine). Cette thématique très concurrentielle sur le plan de la recherche est identifiée comme l’un des maillons clé de la compétitivité industrielle sur la période 2010-2020. En effet, l’accroissement des technologies de l’information dans tous les processus socio-économiques produit de plus en plus de données. Ces données constituent un gisement d’information à fort potentiel économique pour qui a la capacité de les exploiter. Les laboratoires d’informatique et de mathématiques Haut Normands, sont identifiés au niveau national et international pour leurs contributions dans différentes spécialités du traitement des données. En collaboration avec les acteurs économiques régionaux (Pôles de compétitivité Nov@log, Mov’eo, TES, CHU, CHB, CETE Normandie-Centre, CISE) ils contribueront au développement de ces technologies autour des plateformes technologiques. C’est ainsi qu’il se décline selon trois thématiques prioritaires en région : – Le traitement des masses de données pour la santé et l’environnement ; – Le traitement des masses de données pour la mobilité intelligente ; -le traitement des masses de données pour la dématérialisation des documents et les contenus intelligents.

Calcul Numérique

Les besoins en modélisation mathématique formulés à la fois par la communauté universitaire de Haute-Normandie et par bon nombre d’entreprises montrent la nécessité d’avoir un point d’ancrage visible dans le paysage de la recherche régionale centré autour de projets à l’interface des mathématiques. L’axe «Traitement numérique» se propose de développer des travaux d’intérêt régionaux sur des thèmes porteurs transversaux. Ceux-ci nécessiteront d’une part des compétences en calcul et modélisation et d’autre part une compréhension en profondeur des problèmes issus des sciences expérimentales, sciences humaines ou directement de l’industrie. L’apport théorique doit être essentiel et ne consiste pas à utiliser des méthodes existantes mais bien à développer de nouvelles techniques les mieux adaptées aux questions étudiées.

Systèmes Complexes, Intelligence Territoriale et Mobilité

Dans cet axe, on s’intéresse à la modélisation des systèmes territoriaux et des mobilités associées face aux nouveaux enjeux sociétaux et économiques. Le territoire est le support et le produit de ses propres acteurs au travers d’une boucle de rétroaction qui fait système. Dans cette approche systémique, on considère que la multitude des comportements individuels (acteurs et/ou agents), de leurs mobilités, de leurs intentions finissent par « faire » du territoire (à l’échelle de la ville, du quartier, de la région, etc.), sans que le résultat final ne corresponde obligatoirement aux choix, aux représentations ou aux intentions de l’un d’entre eux. Cette approche nécessite donc l’intégration de la complexité organisationnelle existant au sein de ces systèmes. Elle nécessite également la prise en compte des dynamiques, des évolutions territoriales et sociétales.

Document de présentation

Fonctionnement

2016

Comité de pilotage du GRR LMN

Compte-rendu

2014

Comité de pilotage du GRR LMN

Compte-rendu

2013

Comité de pilotage du GRR TL-TI

Compte-rendu