GRAND RÉSEAU DE RECHERCHE EEM : ÉNERGIE, ÉLECTRONIQUE, MATÉRIAUX

Présentation


Coordonnateur du GRR : M. Daniel PUECHBERTY

RÉSEAU ÉNERGIE


Coordonnateur du réseau : M. Mourad BOUKHALFA

Pour faire face à la raréfaction des combustibles fossiles et pour diminuer l’impact des émissions tant sur le climat que sur la santé, de nombreuses voies de recherche sont initiées par les laboratoires et les industriels du monde entier. Pour y parvenir plusieurs voies doivent être investiguées simultanément :

  • Optimisation des systèmes énergétiques et des systèmes de propulsion en terme de performances énergétiques et environnementales
  • Développement des sources d’énergie alternative  visant à pallier à terme le manque de ressource fossile et à diminuer leur consommation et par voie de conséquence l’effet sur l’environnement.

Ces préoccupations sociétales s’inscrivent dans les orientations régionales définies dans le cadre du SRADT et en particulier dans l’axe 4 priorité 1. Elles sont partagées par les industriels membres des pôles de compétitivité tels que MOV’EO, Astech, qui en sont les partenaires majoritaires. D’autres actions dans ce domaine sont menées avec les membres de la filière Normandie Aero Espace (NAE). Ces thématiques ont été retenues par le Comité de pilotage du GRR Energie comme pertinente dans le cadre des axes prioritaires régionaux et des compétences des structures de recherche et de transfert en Région.

Les projets présentés au titre des actions qui pourraient soutenues dans le cadre du programme 2008 du volet Energie du GRR Energie Electronique Matériaux peuvent être regroupés suivant trois axes qui couvrent l’ensemble de ces préoccupations.

Ces trois axes sont :

  • Axe 1 : Amélioration de l’efficacité énergétique des systèmes
  • Axe 2 : Performances environnementales et effets sur l’environnement
  • Axe 3 : Développement de nouveaux procédés de production d’énergie.

Ces projets qui sont souvent à l’interface de plusieurs domaines de compétences bénéficieront d’une synergie entre les équipes de recherche afin d’apporter une réponse plus pertinente à ces problèmes scientifiques.

Les laboratoires et centres de transfert concernés par ce réseau sont :

  • le CORIA UMR 6614
  • le LOMC FRE 3102
  • le GREAH EA 3220
  • le laboratoire ABTE-ToxEMAC (J.P. Morin)
  • le CERTAM
  • le CEVAA
  • et la Plate Forme Technologique de Fécamp

RÉSEAU ÉLECTRONIQUE

Coordonnateur du réseau : M. Moncef KADI et M. Georges BARAKAT

Dans un contexte national où la logique de site et de mise en réseau des structures  d’enseignement supérieur et de recherche prévaut de plus en plus, la Haute-Normandie a initié en 2007 la constitution de Grands Réseaux de Recherches fédérateurs. Cette configuration devrait accentuer la visibilité de notre région tout en augmentant son attractivité. Dans cette nouvelle organisation, l’électronique a trouvé d’emblée sa place. Les acteurs académiques de ce réseau (ESIGELEC-IRSEEM, Universités, INSA) se sont organisés pour définir leur stratégie en adéquation avec les moyens importants mis à leur disposition pour la période (2007-2013).

Le programme scientifique et technologique de ce réseau est bâti autour de 3 axes :

  • Axe 1 : Compatibilité électromagnétique et fiabilité des composants et des systèmes
  • Axe 2 : Electronique des chaînes de traction
  • Axe 3 : Gestion de l’énergie embarquée

Ces dernières années des structures fédératives ont vu le jour sur le territoire normand avec pour conséquence l’accentuation du travail en réseau incluant les acteurs  académiques et industriels. Nous pouvons citer :

  • Le pôle de compétitivité à vocation mondiale MOVEO et particulièrement les DAS (Domaine d’Activités Stratégiques) mécatronique, sécurité et mobilité où plusieurs projets en électronique ont vu le jour et plusieurs d’entre eux comme O2M qui a démarré en 2007.
  • L’institut CARNOT ESP (Energie et Systèmes de Propulsion) labellisé en 2006 permet l’émergence de travaux de recherche de ressourcement en électronique entre les acteurs du réseau.

Les membres du réseau sont aussi à l’écoute des besoins exprimés par les industriels de la région qu’ils soient membres d’une filière constituée ou en devenir. Ils ont permis ainsi à des PME régionales d’être impliquées dans des programmes de recherche partenariale pour maintenir leur compétitivité et ainsi accéder à de nouveaux marchés (exemples : OVERSPEED dans le programme AUTOMATICS financé par la DGE dans le cadre de MOVEO et PRAGMATECH dans le programme ALIMAR de la filière Normandie AéroEspace NAE).

Ce réseau est porteur du projet CISE « Campus Intégration Systèmes Embarqués » impliquant, au niveau des plates formes qu’il accueillera, des projets de recherche communs aux différents acteurs du réseau. Ainsi, est programmé un laboratoire commun entre AIRCELLE et l’IRSEEM au sein duquel se dérouleront des projets de recherche en mécatronique liés aux trois axes du réseau et impliquant le GREAH de l’université du Havre.

Le réseau « électronique » est également porteur de projets transversaux impliquant une forte collaboration avec les acteurs des réseaux « énergie », « matériaux » et « STIC ». Il remplit ainsi un rôle de jonction entre ces différents domaines. A titre d’exemples citons MIST (Microélectronique Instrumentation Scientifique et Technique) impliquant l’IRSEEM, le GPM et le CORIA qui a pour objectif de développer une plate forme d’instrumentation scientifique de niveau international au service de l’électronique et SANA (Système Avancé pour la Navigation Autonome) qui est à l’intersection du réseau « électronique » et du réseau « STIC ».

Le travail en réseau permet ainsi à ces laboratoires d’être intégrés ensemble dans des programmes nationaux et de se positionner même en leader reconnu sur certaines thématiques comme la compatibilité électromagnétique des composants électroniques.

Le réseau « électronique » avec  le CRT IRSEEM labellisé en 2007 est un réseau intégré allant de la recherche académique à la mise à disposition des résultats de cette recherche auprès des entreprises PME et grands groupes sous forme de prestations technologiques.

Les centres de transfert et laboratoires concernés par le réseau Electronique sont :

  • le CRT IRSEEM
  • l’IRSEEM EA 4353
  • le CORIA UMR 6614
  • le GPM UMR 6634
  • le GREAH EA 3220
  • le LITIS EA 4108

RÉSEAU MATÉRIAUX


Coordonnateur du réseau : M. Philippe PAREIGE

La recherche en science des matériaux constitue un véritable défi interdisciplinaire. Au cours de la dernière décennie, pratiquement aucun autre domaine de la recherche n’a connu une telle croissance, a eu autant d’impact sur la vie moderne et aucun autre domaine scientifique ne pose autant de défis futurs à relever. Les matériaux et leurs développements sont au cœur des grands axes stratégiques de la recherche et de l’innovation.

Le réseau de recherche Haut Normand « Matériaux » s’inscrit dans cette dynamique et ses projets s’inscrivent dans les grands défis que sont les  Matériaux pour la Santé – les Matériaux pour l’Energie – les Matériaux Innovants – les Matériaux pour l’Industrie – les Matériaux pour les STIC (Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication)….

Le réseau s’organise autour de cinq grands axes thématiques pour aborder les enjeux Matériaux sociétaux:

 HORIZON 2014 – 2020 : 5 axes thématiques

 1) Matériaux pour le mix-énergétique et la production d’énergie

(Production d’énergie (nucléaire, éolien, photovoltaïque, pile à combustible), stockage et transport…, systèmes de propulsion, …)

 2) Matériaux du quotidien: structure, transport, packaging, habitat : allègements, fiabilité, vieillissements, optimisation, …

 3) Matériaux Bio-Sourcés

 4) NanoMatériaux, NanoStructures fonctionnelles:  propriétés physiques, détection, métrologie, impact, …

 Les recherches autour de ces quatre grands thèmes s’adossent à un parc instrumental conséquent que pilote et anime les laboratoires ou centres techniques « Matériaux » régionaux. Ces techniques, capables d’observer et quantifier de l’atome au volume macroscopique, sont incontournables dans la compréhension et la modélisation du comportement des structures étudiées. Cette approche instrumentale est le cinquième axe transversal du réseau :

 5)  Axe transverse : Instruments et Plateformes instrumentales

 Le réseau à pour vocation de fédérer des projets de recherches interdisciplinaires s’inscrivant dans les 5 thématiques et au cœur des défis et enjeux liés à la Sciences des Matériaux.

Informations sur les laboratoires et les partenaires du réseau Matériaux:

GPM

Présentation du laboratoire

Fiches du laboratoire

 

http://gpm.labos.univ-rouen.fr/

 

Informations sur le GRR EEM

Présentation du GRR

 

Appel à projets

2016

GRR Électronique, Énergie, Matériaux

Appel à projets

2015

Réseau Matériaux

Appel à projets

Réseau Énergie

Calendrier

Réseau Électronique

Appels à projets

Déclaration d’intention

Annexe financière

2014

Réseau Matériaux

Appel à projets

Réseau Énergie

Appel à projets

Réseau Électronique

Appels à projets

2013

Réseau Électronique

Réseau Matériaux

 Appel à projets 2013 – Réseau Matériaux

 

Fonctionnement

2016

Comité de pilotage du GRR EEM

Compte-rendu

2014

Comité de pilotage du GRR EEM

Compte-rendu

2013

Comité de pilotage du GRR EEM

Compte-rendu